• Meknes

    18°C

menara

Conférence des doyens des facultés de médecine dentaire d’Afrique : une 1ère structure de coopération africaine prend naissance à Marrakech/ 2

Message d'erreur

The system is currently in read-only mode. Any changes you make will not be saved!
MAP
31.01.2014
22h15

Cette structure représentative de la profession de médecine dentaire à l’échelle du continent aura le mérite de s’ériger en force de proposition et d’initiatives auprès des gouvernements et d’offrir un cadre convivial pour l’échange d’expériences, la recherche scientifique en odontologie, l’échange d’information dans ce domaine de la médecine et la promotion de la santé dentaire des populations.

Lors de la cérémonie d’ouverture de ces assises, plusieurs doyens de facultés de médecine dentaire de différents pays africains ont salué ce projet qui s’inscrit dans l’esprit de la coopération sud-sud et exprimé leur adhésion à ses objectifs.

Dans une déclaration à la MAP, Dr. Ali Benrahma, doyen de la faculté de médecine dentaire de Monastir (Tunisie) s’est félicité de l’aboutissement de ce projet grâce à l’initiative des deux facultés de médecine dentaire marocaines et au travail de coordination effectué auprès des paires de différents pays africains et arabes.

La Conférence des doyens des facultés de médecine dentaire d’Afrique se distingue par le fait qu’elle réunira des responsables d’établissements de pays francophones et anglophones, ce qui ne manquera pas de se traduire par un enrichissement des programmes communs de la recherche scientifique dans le domaine d’odontologie, a-t-il relevé.

Le Pr. Bounga Maolé Augustin, doyen de la faculté de médecine de Kinshasa (République démocratique du Congo), a indiqué, de son côté, que cette Conférence a pour objectif de promouvoir la formation et l’amélioration de la qualité des soins dentaires en Afrique. Il y a certes une disparité dans le niveau de la médecine dentaire d’un pays à l’autre en Afrique, mais les défis restent les mêmes en termes d’amélioration de la santé publique et la mise à niveau de la profession.

Et de formuler le souhait que cette structure puisse jouer un rôle d’avant-garde dans la coopération entre pays africains pour développer ce domaine de la médecine et apporter aide et assistance aux pays les moins avancés à travers l’échange d’expériences et des programmes de formation au profit des étudiants et des enseignants en odontologie.

Outre l’assemblée générale constitutive et élective de la Conférence, les participants vont échanger sur divers aspects de la médecine dentaire dans le cadre de deux séances de travail portant respectivement sur ’’la formation et la gouvernance’’ et ’’recherche scientifique’’.

Cette première conférence, organisée par le Maroc via les deux facultés de médecine dentaire de Rabat et de Casablanca, est destinée à être la structure représentative de la médecine dentaire universitaire et hospitalière du continent.

Elle se propose aussi de constituer une force de réflexion, de proposition et de décision politique en matière de formation, de soins et de recherche dans le domaine de la médecine dentaire auprès de toutes les instances officielles publiques, privées, professionnelles et ordinales nationales et internationales, précisent les promoteurs du projet.

DS---BR.

TI.

Sur le même sujet