• Meknes

    26°C

menara

Les visiteurs du SIAM à la découverte du "luffa"

Menara.ma
22.04.2017
11h53
Les visiteurs du SIAM à la découverte du "luffa",
Les visiteurs du SIAM à la découverte du "luffa",
En arpentant les allées du 12è Salon international de l'agriculture les visiteurs, cherchant toujours de nouveaux produits et innovations, ont eu l’agréable surprise de découvrir le "luffa",

Une éponge végétale biodégradable avec des couleurs séduisantes.

Originaire d’Asie méridionale et de la famille des cucurbitacées, le luffa, appelé également "courge éponge" est extraite d’une plante spéciale que la coopérative agricole "Ain Tizra" a réussi à introduire au Maroc après 6 ans de recherches poussées.

Approché par la MAP, le responsable de "Ain Tizra", Adil Kherraji, a noté que le Luffa est un substitut biodégradable à des matières premières utilisées généralement dans la cosmétique ou la décoration.

"Il s’agit d’une plante particulière ressemblant à un gros concombre qui se caractérise par ses tiges velues et ses feuilles persistantes, échancrées et lobées", a expliqué Adil.

Le début du printemps est la période idéale pour planter vos graines de luffa cylindrica. Pour la récolte, il faut attendre entre 6 et 8 mois, le temps que le luffa fleurisse et donne de très belles fleurs de couleur jaune d’or, a précisé cet agriculteur passionné et plein d’ambitions de trouver des débouchés pour son produit.

"Une fois les fruits sont arrivés à maturité, on les trempe deux semaines dans de l’eau puis on enlève la pulpe et les graines pour ensuite les sécher afin d’obtenir une éponge végétale", a-t-il expliqué.

Pour obtenir la forme désirée, Adil et les six femmes qui travaillent avec lui, utilisent des moules et machine de découpage pour confectionner des éponges utilisées généralement dans la cosmétique ou la décoration.

"Grâce à ses fibres qui grattent légèrement, cette éponge végétale offre au corps un massage exfoliant pour une peau de satin", a fait savoir Adil.

Pour l’utilisation de cette éponge, Adil conseille ses clients de la tremper dans l’eau chaude avant utilisation et de la faire sécher ensuite pour qu’elle ne pourrisse pas facilement.

Dans l’objectif de diversifier son offre, Adil ne cesse de s’inspirer des expériences à l’international pour élargir le spectre de ses clients. Entre gants pour hammam, motifs pour déco avec des couleurs ou des packages dédiés aux clients des hôtels, l’offre est multiple et diversifiée au stand de cette coopérative au pôle "Produits du terroir".

Les stands de ce pôle sont pris d’assaut par les visiteurs venus acheter et s’informer sur des marchandises et produits qui font la fierté des 12 régions du Royaume.

Entre miel, huile d’olive et d’argan, plantes médicinales et aromatiques, dattes, henné, épices, couscous artisanal, les visiteurs ont l’embarras du choix d’opter pour tel ou tel produit certifié bio et pur à 100%.

Les exposants rivalisent par les emballages et la pureté de leurs produits, chacun certifiant avoir la meilleure qualité.

Les coopératives et associations du Royaume font ainsi la promotion de leurs produits régionaux lors du Salon où elles réalisent, selon des données du commissariat du Salon, 75% de leur chiffre d’affaires annuel.