• Meknes

    18°C

menara

L’ENA de Meknès a formé près de 450 lauréats d’une trentaine de pays

Message d'erreur

The system is currently in read-only mode. Any changes you make will not be saved!
Menara.ma
16.04.2018
12h26
L’Ecole Nationale d'Agriculture (ENA) de Meknès
L’Ecole Nationale d'Agriculture (ENA) de Meknès
L’Ecole Nationale d'Agriculture (ENA) de Meknès a formé, depuis sa création en 1942, plus de 3.600 lauréats, dont près de 450 étrangers appartenant à une trentaine de pays

 Notamment de l’Afrique subsaharienne, a indiqué, jeudi, son directeur adjoint aux Affaires académiques et estudiantines, Said Amiri.

S’exprimant à l’ouverture de la 12-ème édition du Forum de l’ENA, initié par le cercle des élèves ingénieurs sous la thématique ‘’la Coopération Maroc-Pays de l’Afrique : quels partenariats pour l’investissement et la formation dans le domaine agricole ?’’, M. Amiri a précisé que le nombre de lauréats formés par an a connu une évolution croissante depuis l’indépendance, précisant qu’il est passé de 20 à 30 lauréats à cette époque à plus de 120 par an actuellement, avec une prévision de 150 lauréats à l’horizon 2020.

Grâce à un cursus de formation associant à la fois la théorie, la pratique et les stages, les étudiants de l’ENA-Meknès sont en contact permanent avec le milieu professionnel, ce qui permet de former un ingénieur agronome ‘’compétitif, de haut niveau, répondant aux priorités agricoles nationales et aux besoins de la profession agricole marocaine, a-t-il ajouté, notant que le taux d’insertion des lauréats dans le marché de travail est ‘’très satisfaisant’’.

Il a aussi rappelé que le Forum de l’ENA constitue une opportunité d’échange et de rencontre entre les étudiants, les futurs ingénieurs et le monde institutionnel et professionnel pour favoriser leur insertion dans la vie active, relevant qu’il s’agit également d’une occasion de débattre des questions de coopération entre le Maroc et les pays de l’Afrique, notamment dans le domaine de l’investissement et de la formation agricole.

De son côté, le directeur de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle au ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Bilal Hajjouji, a souligné que l’ENA- Meknès a connu lors des cinq dernières années d’’’importants progrès’’ tant sur le plan de la gouvernance administrative et financière que sur le plan de la qualité de la formation, de la recherche et du développement.

Ces progrès, a-t-il dit, ont été atteints à la faveur de l’engagement de toutes les composantes de l’établissement, à savoir l’équipe managériale, le corps professoral, le personnel administratif et technique et les étudiants, rappelant le rôle joué par l’école à l’échelle régionale, nationale et internationale en vue de former un ingénieur agronome ‘’très qualifié’’ et de contribuer au développement agricole et rural du pays.

M. Hajjouji a fait observer que depuis l’indépendance du Maroc, les ressources humaines de l’ENA ont contribué au développement de l’agriculture marocaine et à l’amélioration de la production agricole et agroalimentaire pour garantir la sécurité alimentaire du pays.

Il a aussi noté que le Maroc entretient un ‘’partenariat fructueux’’ avec plusieurs pays de l’Afrique, particulièrement dans le domaine agricole, précisant que dans le domaine de la formation en agriculture, le Maroc a contribué à la formation de milliers de ressources humaines, ingénieurs et techniciens, pour plus d’une trentaine de pays de l’Afrique, notamment francophones.

L’ENA de Meknès a contribué, à elle seule, à la formation de plus de 227 ingénieurs agronomes appartenant à une trentaine de pays de l’Afrique, notamment subsaharienne, a-t-il poursuivi.

Au menu de cette édition du forum de l’ENA, figurent des débats sur ‘’politique et stratégie de partenariat du Maroc avec les pays d’Afrique dans le domaine agricole’’, ‘’le Plan Maroc vert : une stratégie réussie à partager avec les pays d’Afrique’’ et ‘’l’investissement dans le secteur agricole en Afrique’’.
 

Sur le même sujet